A PROPOS

QUI SUIS-JE ?

Mélanie, 28 ans, originaire du Sud de la France, et plus précisément de la région niçoise. J’ai profité de mes études d’architecture pour monter à la capitale et cela fait maintenant 8 ans que je vis à Paris, tout en redescendant régulièrement retrouver le soleil, car si je m’ennuie dans le sud, la pluie et le temps gris parisien me dépriment. En dehors de l’architecture et de la décoration d’intérieur, je suis une vraie passionnée de voyage, de photographie et par tout ce qui pourra nourrir ma (très grande) curiosité. Ne rien faire n’est définitivement pas pour moi et j’ai constamment soif de nouveaux sujets à explorer.

« Voyager, une réelle addiction ? C’est possible, oui. » En tout cas, force est de constater que j’ai toujours eu le besoin de bouger et que ma seule façon de ne pas déprimer en rentrant d’un voyage était de prévoir le suivant. 

POURQUOI UN ENIEME BLOG VOYAGE ?

  • La petite histoire :

C’est en ouvrant mon application Evernote et en voyant les 425 notes créés que je me suis dit qu’il y avait peut-être quelque chose à faire. Tant d’informations et de réflexions accumulées, de tests, d’échecs, ne pouvaient pas être utiles qu’à moi. 

A travers ce blog, je vais donc t’amener avec moi à travers mes différentes aventures et je vais également te parler d’accessibilité car je suis une voyageuse un peu particulière : une exploratrice à roulettes (d’où le nom : « on the wheels »). Je suis ce qu’on appelle plus communément une tétraplégique et je me déplace donc en fauteuil roulant manuel (ce qui ne m’a jamais empêché de faire quoi que ce soit comme tu le verras). Cela demande juste un petit peu plus d’organisation mais sinon rien d’impossible. Il me semblait nécessaire ici de te parler rapidement de mon état de santé car tous les handicaps sont différents. Ainsi, certaines situations problématiques pour moi ne le seront pas forcément pour d’autres et inversement. 

  • L’envie de partager :

Partager mes petites et grandes aventures, mes découvertes, mes bons plans, mes conseils d’organisation et que cela soit utile aussi bien aux deux pieds qu’aux quatre roulettes
Il est parfois tellement compliqué d’obtenir des informations, notamment en matière d’accessibilité, que j’estime aujourd’hui que mes expériences se doivent d’être partagées pour aider tous ceux qui souhaitent voyager à franchir le cap et ainsi éviter au maximum les frustrations que l’on peut ressentir quand l’on se retrouve face à un endroit non accessible. 

  • L’envie de montrer que « quand on veut on peut » :

Parce que avant d’être une exploratrice à roulettes, je suis avant tout une voyageuse tout court qui ne peut s’empêcher de parler et penser voyage et qui, j’imagine comme beaucoup d’autres voyageurs, a eu droit à certaines remarques. J’ai donc cette volonté de casser les croyances que l’on peut avoir encore trop souvent sur le voyage et qui font que les gens restent chez eux à attendre le moment idéal pour bouger :
« Il faut partir loin pour découvrir / explorer de beaux endroits » : Dans chaque ville, il y a des jolis endroits à découvrir, il suffit d’être curieux et de changer son regard sur ce qui nous entoure et c’est ce que je vais tenter de te montrer à travers mes articles mais surtout mes photos. 
« Cela coute forcément cher et n’est pas possible pour tout le monde » : C’est une question de choix, de priorités, d’astuces / bons plans et d’organisation pour obtenir les meilleurs prix et je vais essayer de t’en partager le plus possible afin que tu puisses toi aussi en profiter.
« C’est trop compliqué » : Cela demande en effet un minimum d’organisation (même si il existe des gens qui peuvent partir sur un coup de tête ou qui prennent juste leurs billets et après avisent sur place). Mais tu t’en doutes, en tant qu’exploratrice à roulettes, cela demande un peu plus de préparation, et j’espère que ce blog permettra de te faciliter la préparation de ton futur voyage en te donnant des infos sur l’accessibilité des différents lieux visités en plus de tous les bons conseils et adresses d’un blog voyage qui se respecte. 

Je ne nie pas que cela reste tout de même plus facile pour certaines personnes que pour d’autres, mais pour moi il y a (pratiquement) toujours une solution et ces croyances là ne doivent pas être une raison pour rester enfermé chez soi (sauf si cela te convient mais dans ce cas là ce n’est pas la même chose :))

  • L’envie de montrer quelque chose de positif sur le handicap :

Cette dernière partie est bien moins présente que les deux autres mais quand même. Plus sensible, plus personnelle, plus « politique ». 
J’ai simplement envie de croire que si l’on montre des personnes handicapées heureuses, épanouies, la société aura tendance à plus les accepter et les prendre en compte : transports en commun, aménagement des villes, hébergements … Si l’on montre que les personnes handicapées sont des consommateurs comme tout le monde, on aura peut-être une chance que nos besoins soient enfin pris en compte qui sait. Quand on voit dans les pays scandinaves et anglo-saxons ce qui est possible, on peut toujours espérer qu’un jour on rattrapera notre retard accumulé depuis bien trop longtemps. 

POURQUOI UN BLOG MAINTENANT ?


De nombreux éléments sont entrés en jeu avant d’arriver au jour d’aujourd’hui et à l’ouverture de ce blog. 

Pour faire court vous l’avez compris j’ai toujours été passionnée de voyages et je tiens cela de ma mère. C’est nous deux qui passons des heures à organiser tous les voyages familiaux, on adore ça, ça nous fait commencer le voyage bien avant d’être sur place. En 2018, après avoir obtenu mon diplôme d’architecte, nous avons pris une décision : en 2020 nous partirons faire le tour du monde. Il faut savoir que pendant mes études j’ai tenté trois fois de partir à l’étranger (2 Erasmus, 1 stage aux US) et que depuis toujours je savais qu’avant de commencer ma vie professionnelle je voulais partir un moment à l’étranger. Le tour du monde était donc le rêve ultime. Nous avons donc lancé les préparations de ce voyage dès la fin 2018 / début 2019. Dans ce même temps j’ai cherché un job et trouvé un emploi pour une durée totale de 6 mois, job qui m’a complètement lessivé et s’est avéré bien compliqué. On est fin 2019, tout est lancé pour le départ qui est prévu en septembre. Mais arrive 2020, le mois de mars et la nouvelle dont on se souviendra tous : début du confinement strict. C’est que début 2021 après deux « reports » que j’ai enfin réussi à partir.

Je pense ne pas avoir été la seule dans ce cas, le confinement m’a fait réfléchir. Ce genre de pause qui nous est imposé, car on sait rarement les prendre volontairement, force la réflexion et nous amène à réfléchir sur ce qui est vraiment important pour nous, ce qui nous manque et ne nous manque pas et ce qu’on voudra faire quand tout redeviendra normal. De plus notre projet de tour du monde a lui aussi été impacté. Jamais on ne se doutait au mois de mars qu’en septembre nous serions toujours dans la même situation. Ce dernier a donc été modifié tant sur l’itinéraire, que sur son déroulé ou que sur sa durée. Certes cela n’a duré que 3 mois mais cela a été suffisant pour finir de me rendre compte de ce qui me tenait à coeur et de ce que j’avais vraiment besoin et voulais vraiment faire de ma vie (je reviendrai sur ce point là plus tard, un article bilan tour du monde est prévu). 

Tout ça pour te dire qu’aujourd’hui je me lance enfin dans ce projet qui me tient particulièrement à coeur et qui me trotte dans la tête depuis tant d’années. J’avais peur de me lancer, peur de ne pas y arriver, du temps qu’il faudrait y consacrer mais aujourd’hui j’ai envie de tenter cette aventure. J’ai cette possibilité, ce luxe de pouvoir choisir ce que je veux faire vraiment alors j’en profite à fond, j’ai plein d’idées, plein de projets et on verra ce que l’avenir me réserve. Alors j’espère que cela te plaira, que tu pourras découvrir des choses, ou que cela te donneras une motivation supplémentaire pour faire ce que tu aimes réellement dans la vie.

LE MOT DE LA FIN


Pour finir je te laisse sur cette citation qui pour moi prend tout son sens et reflète bien mon état d’esprit :

Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait.

Mark Twain

Lorsque l’on ne se bloque pas par des croyances, que personne ne nous a convaincus que c’était impossible, on peut tout réaliser. Quel que soit ton projet, même si pour les autres cela paraît impossible rien ne t’empêche de le faire. Parce que la majorité des obstacles sont dans la tête, parce que si on pense que c’est impossible alors on ne cherche même pas à essayer … Parce que trop de gens attendent plus tard pour faire ce qu’ils ont réellement envie croyant que ce sera mieux plus tard or cela n’arrivera peut être jamais (coucou le covid) … Parce que les plus grands regrets des gens lorsqu’ils meurent ce ne sont pas les choses qu’ils ont mal faites mais celles qu’ils n’ont pas faites du tout …

Tu l’auras compris je suis impatiente de partager avec toi toutes mes explorations, quelles soient à côté de chez moi ou à l’autre bout du monde et de montrer que « voyage et handicap » ne sont pas incompatibles, loin de là. Si mes récits peuvent aider des personnes à profiter sereinement de ce que le monde a à nous offrir j’en serais plus que ravie, que cela soit sur vos deux pieds ou à roulettes.

Alors c’est parti, prépare-toi à découvrir régulièrement de nouvelles choses à faire ou à voir que ce soit sur le blog ou sur instagram @travel.on.the.wheels. Si tu as des questions, des suggestions, ou envie d’échanger n’hésite surtout pas à me contacter par mail hello@onthewheels.fr ou par le formulaire de contact. J’y répondrai avec grand plaisir.

Retour en haut de page